miroir
Forums > PhilosophieAller à la dernière page
<< Précédent |

Le miroir

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 24/05/2007 à 23:15 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Et si ce que nous nommons racisme ne relevait que de la difficulté à considérer comme humains les types de visage ou d'attitudes morphologiques auxquels nous ne sommes pas habitués ? Par cette difficulté - qui peut d'ailleurs être réciproque, comme en témoigne le comportement des amérindiens envers les Conquistadores qu'ils avaient faits prisonniers - nous nous trouvons comme par un effet miroir renvoyés à notre propre animalité, et c'est probablement ce contre quoi notre esprit s'insurge - parfois de façon viscérale.
583448 Publié le 25/05/2007 à 14:25 supprimer cette contribution
Il me semble que le racisme n'est pas uniquement "un réflexe viscéral" face à l'étrangeté. N'y a-t-il pas une imprégnation culturelle, voire une éducation, qui conduisent à considérer certains comme "des tueurs du Christ" ou "des islamistes inassimilables" ou "des gitans sans hygiène et voleurs" ou ... ? Je ne pense pas que le mécanisme du racisme soit inné, ou "naturel". Même si indéniablement l'étrangeté physique conforte les a-priori et les clichés.
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 28/05/2007 à 00:39 supprimer cette contribution
Pour moi dans le génome humain est seulement inscrit la peur de ce que l’on ne connaît pas. Celui qui ignore tout des serpents ou des araignées en aura une peur spontanée. Celui qui ignore tout d’une population qui lui est étrangère en aura peur de même. Ainsi je suis par exemple surpris de voir des pourcentages élevés de racistes dans des villages où il n’y a quasiment aucun immigré ou étranger. Ce serait donc cette peur de ce que l’on ne connaît pas. Dès que les gens se connaissent, il peut y avoir des tensions, mais pour des raisons très matérielles de comportements qui se différencient beaucoup mais pas pour la raison de race en soi. On peut reprocher à quelqu'un ce qu'il fait mais pas ce qu'il est (ça il n'y pourra jamais rien).

Que la concurrence pousse les gens à la haine ce n’est pas du racisme c’est seulement une conséquence de ces rivalités, si celui qui veut noyer son chien l’accuse de la rage, celui qui veut éliminer l’autre trouvera bien une raison et le racisme n’est plus un « gène » mais une stratégie d’élimination du concurrent.

Je pense qu’il n'y a aucun « génétisme » du racisme, comme il faut savoir qu’il n'existe qu'une race humaine. Scientifiquement, il n’existe qu’une seule race humaine déclinée en différentes morphologies adaptées aux conditions locales.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 31/05/2007 à 01:47 supprimer cette contribution
Citation:
N'y a-t-il pas une imprégnation culturelle, voire une éducation, qui conduisent à considérer certains comme "des tueurs du Christ"
J'en doute, puisque l'antisémitisme comme le racisme furent inexistants en France métropolitaine jusqu'au milieu des années 70, qui est précisément l'époque où le catholicisme s'était effondré (95 ordinations par an, même pas une par département, on peut carrément nommer cela par son nom : une débâcle).

L'antisémitisme - en tout cas en France - vient AMHA d'une conjugaison de deux facteurs : d'une part les juifs constituent une minorité visible et organisée, ce qui les fait soupçonner de constituer un Etat dans l'Etat; et d'autre part, bien qu'ils représentent 1% de la population, ils ont dans la vie médiatique et intellectuelle une proportion quinze fois supérieure. Lorsque cela est du au talent (Freud, Einstein, Attali...)il n'y a rien à redire. Lorsque c'est simplement dû à l'entregent (BHL, Laure Adler, les Drucker...), cela plaît moins
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 31/05/2007 à 01:50 supprimer cette contribution
Citation:
Scientifiquement, il n’existe qu’une seule race humaine
Ah bon ? alors cela implique deux questions :

1) À quelle espèce appartient cette prétendue race ?

2) Quelles sont les autres races de cette même espèce ?

Ajoutons que la frontière entre race et espèce est devenue des plus floues : un chien-loup et un loup, d'espèces différentes, ont une descendance fertile. Une chihuahua et un saint-Bernard, tous deux de l'espèce Canis familiaris, n'auront pas de descendance du tout : la raciation est à leur échelle devenue spéciation.
2088003 Publié le 21/06/2007 à 00:02 supprimer cette contribution
Pour des raisons territoriales et surtout culturelles nait le racisme.C'est comme une jeune fille qui veut se faire plus belle devant son miroir elle va certainement netoyer bien son visage voir mème plus.De mème si un quelqu'un s'intègre dans un autre groupe n'ayant pas les mème cultures,la contradiction reflète le racisme;le non metrise de métissage culturelle pousse l'un d'entre eux de se jeter dans les ripostes.Deuxièment pour ne pas laisser un autre groupe s'imposer pour des raisons territorialle un jour ou l'autre nait aussi le racisme.NEST T IL PAS L HERITAGE TERRITORIAL QUE NAIT LE RACISME SOUVANT?CERTAINE GUèRRE?
1993349 Publié le 24/06/2007 à 20:17 supprimer cette contribution
epi a un sérieux problème et il fo l'aider. c'est un alliéné. dans sa tête c'est lui la continuité et il est ici pour nous récupérer
687571 Publié le 02/07/2007 à 20:57 supprimer cette contribution
Citation:
- qui peut d'ailleurs être réciproque, comme en témoigne le comportement des amérindiens envers les Conquistadores qu'ils avaient faits prisonniers -
J'aimerais bien avoir des précisions sur ce fait.
En lui-même, il m'étonne. J'ai plutôt entendu parler d'une révération de ces conquistadors considérés comme des dieux car venant inopinément de façon similaire à ce que prédisaient les légendes mayas ou incas.
De plus, si tu parles des amérindiens du nord, vu leur respect envers l'animal qu'ils vont tuer (leur culte des animaux en témoigne), (après des cérémonies de la chasse, visant à demander l'autorisation à l'esprit de l'animal), ta théorie du racisme comme difficulté à considérer comme humain les types de visage auxquels nous ne sommes pas habitués ne pourrait s'appliquer : les "étranger" pour les amérindiens auraient été peut-être vus comme des animaux autres (et sans renvoyer à leur propre animalité, dont ils n'avaient aucun doute), mais dans ce cas, il aurait fallu s'adresser à l'esprit de cet animal pour le tuer (et le tuer pour quelle raison ?), et cet esprit restait inconnu puisque l'animal était resté inconnu.
Ce que je veux dire, c'est que si des amérindiens ont eut des comportements racistes envers les conquistadores, c'est bien qu'ils les voyaient comme humains.

Vérité d'un côté des Pyrénnées, erreur au delà.


( moins important : )
Citation:
puisque l'antisémitisme comme le racisme furent inexistants en France métropolitaine jusqu'au milieu des années 70,

Tu es bien sûr de ça ? Je crois que le racisme a toujours existé. Crois-tu que les algériens aient été bien considérés en France métropolitaine, avant les années 70 ? Dans les années 60, on sort de la guerre d'Algérie, et il n'y aurait pas de racisme ? Et avant, dans les années 50 ? ... Les arabes n'ont jamais été estimés en France.
Alors bien sûr, à côté il y a des députés noirs ou maghrébins... il y a les scores des partis ouvertement racistes, qui restent très faibles, effectivement... Mais moi je ne parle pas de politique. Je parle de sentiment global des gens. Ces français métropolitains, crois-tu qu'ils se considéraient d'égal à égal avec les noirs et les arabes, davantage que maintenant ?
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 02/07/2007 à 21:04 supprimer cette contribution
Citation:
J'aimerais bien avoir des précisions sur ce fait.
Tu les trouves dans Lévi-Strauss (Tristes tropiques, je crois) qui mentionne que les indiens avaient descendus des prisonniers espagnols dans une cage au fond de l'eau jusqu'à ce que mort s'ensuiveafin de savoir s'ils avaient besoin de respirer comme les vrais humains.

Alain de Botton explique me semble-t-il la chose dans Les consolations de la philosophie. Et si ce n'est pas lui, c'est Umberto Eco ou quelque autre explorateur de la sémantique générale, car j'ai tendance à les confondre tous dans une même admiration.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 02/07/2007 à 21:08 supprimer cette contribution
Citation:
Crois-tu que les algériens aient été bien considérés en France métropolitaine, avant les années 70 ?
Mis il n'y avait qu'un seul type d'algériens en France avant le milieu des années 70, c'étaient ceux qui venaient faire des études en France pour devenir notables chez eux (comme c'était d'ailleurs le cas depuis les années 30, l'essentiel des cadres de la lutte pour l'indépendance ayant été formés dans nos propres universités ).

Or c'était un temps où être étudiant assurait d'être respecté. C'était déjà respectable d'avoir son bac, diplôme dont n'était encore pourvu à l'époque qu'un Français sur trois.

Par ailleurs ceux-là venaient de bonnes familles. Il en existait d'autres, qui travaillaient chez Citroën, mais ces derniers, comme on ne les croisait jamais, on ne risquait pas d'être gênés par eux. Je te rappelle en effet qu'il n'y avait pas de regroupement familial à l'époque (cette décision catastrophique fut le fait de Giscard et Chirac) : dès qu'ils avaient un mois de libre, ils partaient en vitesse rejoindre leurs familles dans leur pays.
687571 Publié le 02/07/2007 à 21:21 supprimer cette contribution
Moi, tout ce que je sais, c'est que les prostituées refusaient les maghrébins comme clients. Ca en dit long.
687571 Publié le 02/07/2007 à 22:55 supprimer cette contribution
Citation:
Tu les trouves dans Lévi-Strauss (Tristes tropiques, je crois) qui mentionne que les indiens avaient descendus des prisonniers espagnols dans une cage au fond de l'eau jusqu'à ce que mort s'ensuiveafin de savoir s'ils avaient besoin de respirer comme les vrais humains.
Ce qui signifie que les amérindiens les considéraient commes des dieux et non comme des animaux.
583448 Publié le 05/07/2007 à 17:48 supprimer cette contribution
Avec l'esprit de l'escalier... mais j'ai des excuses, j'étais indisponible. Mais je dois répondre :

Citation:
J'en doute, puisque l'antisémitisme comme le racisme furent inexistants en France métropolitaine jusqu'au milieu des années 70, qui est précisément l'époque où le catholicisme s'était effondré


L'antisémitisme inexistant en France ? On peut remonter beaucoup plus loin, mais limitons-nous au XIXé assez nauséabond, ou à l'affaire Dreyfus et au début du XXe où on huait les pièces de Bernstein, au simple prétexte qu'il était juif : professeur, n'êtes-vous pas un peu trop définitif ?

Je crois précisément le contraire, et il me faudrait sûrement l'étayer avec une recherche historique plus précise : en France, la fille ainée de l'Eglise (violemment antisémite dans le passé, quoi qu'en dise la doxa actuelle), un antisémitisme larvé a toujours existé - peut-être moins virulent qu'en Italie (d'où nous vient le mot ghetto) ou que dans l'Espagne de l'Inquisition. Il est vrai que dans l'intervalle, la Réforme a fourni d'autres chevaux de bataille, mais le "fonds culturel était là", exploitable sous une forme ou une autre. Si l'antisémitisme des années 70 et suivantes, s'inspire plus des idées de l'extrême gauche (cause palestinienne, notamment) que de celles de l'extrême droite, c'est peut-être simplement une ruse de l'histoire, le fonds culturel n'étant pas si éloigné qu'il y paraît...

Bref, je persiste dans mon idée "d'imprégnation culturelle", plus que dans une hypothétique structure a-priori du comportement humain.
2071658 Publié le 05/07/2007 à 17:53 supprimer cette contribution
""pas d'antisémitisme en France avant 70 ""
hum ? 70 de quel siècle prof' ?
2071658 Publié le 05/07/2007 à 17:56 supprimer cette contribution
à Laurent : Il serait bon , sauf à faire plaisir à Faurisson de parler des lois Juives de Vichy, promulguées comme l'a démontré Paxton avant même que l'Allemagne ne les réclame.
Page 1

Forums > Philosophie Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Le miroir| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
0 connectés au chat
6 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Le miroir